Accompagner une personne atteinte d'insuffisance rénale chronique

Votre mari, frère, femme, sœur, ami, collègue, voisin, un autre membre de votre famille,... est dialysé.

Passé le choc de l'annonce de ce traitement, vous vous posez sans doute des questions :

  • Qu'est-ce que cela veut dire, la dialyse ?
  • De quelle maladie est-il atteint ?
  • Comment aider quelqu'un que j'aime ?
  • Comment me montrer fort et comment le soutenir efficacement ?

Voici quelques éléments de réponses issus des patients eux-mêmes qui pourront vous aider :

Etre présent

Se montrer disponible, être là. Profiter de chaque moment passé ensemble. Se donner des petits rendez-vous, comme des rituels qui motivent et rassurent.

Prendre des nouvelles régulièrement

Il s'agit d'une maladie chronique, c'est-à-dire qui ne guérit pas. La personne dont vous êtes proche devra vivre tous les jours avec cette pathologie. Un soutien régulier s'avère efficace dans le temps.

Ecouter

Offrir à votre proche la possibilité de parler, de raconter les détails de son traitement, les petites anecdotes de l'hôpital, les retards des chauffeurs de taxi, les relations avec les différentes personnes rencontrées, les changements de médicaments... le laisser parler de ses angoisses, de sa vision de l'avenir...

Se renseigner

Informez-vous sur sa maladie et son traitement. Si internet peut se montrer très riche en informations, toutes ne sont cependant pas à retenir. Les informations sur le site rena-learning sont validées par des professionnels de santé des Hôpitaux Robert Schuman. Sachez également que l'équipe de néphrologie se tient a votre disposition pour répondre à vos questions.

Ne pas comparer

La dialyse d'une personne est adaptée à son état de santé et à lui seul. Ne tentez pas de comparer avec ce que vous entendrez autour de vous. Chaque cas est différent.

Restez vous-même

Le traitement et la maladie font désormais partie de votre vie si vous vivez avec une personne dialysée . Mais la vie continue également. Les sorties, les vacances, les rendez-vous amicaux, les fêtes familiales...sont autant d'occasions de sortie et de détente à conserver précieusement. Ce sont des moments d'ouverture aux autres, indispensables à un bon équilibre.

Prenez soin de vous

Vous ne pourrez aider votre proche que si vous vous sentez bien vous-même. Vous trouverez auprès des professionnels de santé et des associations écoute et soutien.

Trouvez votre équilibre

La dialyse nécessite des changements dans la vie de tous les jours tant pour les repas que pour les sorties, les vacances... une nouvelle organisation de vie compatible avec le traitement de votre proche sera nécessaire afin de trouver un nouvel équilibre pour toute la famille.

Comprendre, excusez, jusqu'où ?

Vous trouverez peut être à certains moments que le moral de votre proche n'est pas au beau fixe. Vous pourrez le trouver énervé ou vous ne le reconnaîtrez pas dans ses propos ou ses réactions.

Vous pouvez comprendre, excuser, mais vous pouvez aussi, lors de moments plus sereins, dire que vous avez été surpris ou blessé par une parole ou autre.

Se montrer présent ne veut pas dire tout accepter.

L'association des malades rénaux de l'Hôpital Kirchberg, les psychologues, l'équipe soignante, votre médecin de famille, vos amis... sont autant de personnes à qui vous pouvez confier vos peurs, vos angoisses ou vos préoccupations. N'hésitez pas à les contacter.

 



Retour à la page précédente