La greffe à partir de donneur décédé

Le greffon peut provenir d'un patient en état de mort cérébrale ou d'un patient en arrêt cardio-vasculaire. Le prélèvement de l'organe se fera dans le total respect du corps du patient décédé.

Le jour de l'appel et avant la transplantation, une dernière série d'examens sera encore réalisée afin de s'assurer de la bonne compatibilité du greffon avec son receveur.

Quel que soit le type de don, le receveur devra suivre un traitement à vie de façon rigoureuse et stricte afin d'éviter le rejet du greffon.



Retour à la page précédente