L’impact psychologique de la mise en dialyse

« Il faudrait commencer la dialyse... », c'est peut-être ce que vous a dit votre médecin et c'est peut-être aussi l'annonce qui a perturbé votre vie ...

Quelles répercussions cette annonce peut-elle avoir sur vous ?

Au niveau cognitif

Cette annonce peut faire émerger diverses pensées et questions du type « qu'est-ce qui se passe maintenant ? » « combien de temps va durer la prise en charge ? » « pourquoi moi ? pourquoi maintenant ? » « est-ce que je vais avoir mal ? »

Au niveau comportemental

impact psychologique

Il est possible que vos habitudes changent et que des comportements d'évitement s'installent, p.ex. éviter des rendez-vous médicaux ou encore se mettre volontairement en retrait social ...

Au niveau émotionnel

Vous pouvez vous sentir nerveux, stressé, déprimé, anxieux ou n'avoir envie de rien, connaître des sautes d'humeur.

Au niveau corporel

Vous pouvez avoir une boule au ventre, pleurer, ressentir une tension corporelle, être agité, rencontrer des problèmes d'endormissement/de sommeil,...

Voici quelques conseils pour vous permettre de surmonter les difficultés que vous rencontrez face à l'annonce et au début de la dialyse :

  • S'informer sur la maladie rénale et les traitements
  • Poser des questions et parler aux infirmiers et aux médecins
  • Exprimer ses besoins et ses émotions
  • Se faire soutenir par ses proches et ses amis et les intégrer dans la prise en charge
  • Echanger avec d'autres personnes atteintes de la maladie rénale
  • Se laisser du temps pour réfléchir et s'adapter à la nouvelle situation
  • Recourir à des techniques de relaxation pour garder son calme 
  • Avoir confiance en ses propres ressources et compétences

Le moment de la mise en dialyse (hémodialyse ou dialyse péritonéale) initie une période d'adaptation, durant laquelle la personne voit son rythme de vie se modifier par la fréquence des séances, mais aussi son état de santé s'améliorer. Un accompagnement psychologique est à votre disposition tout au long de votre parcours de soins.

Le service de psychologie des HRS est à votre écoute :

  • Hôpital Kirchberg : 24 68 63 23
  • ZithaKlinik : 28 88 47 20

 



Retour à la page précédente